S’aimer à l’imparfait

S’aimer à l’imparfait

Par Elizabeth Rémillard. 

Quand j’étais plus jeune, j’avais l’habitude de m’inquiéter pour rien. Je suis le genre de personne qui a peur de tout, surtout de déplaire comme la plupart d’entre nous.  Je me souciais beaucoup du bien-être des autres, quitte à être malheureuse pour qu’on m’accepte juste un peu. J’me suis toujours sentie différente des autres parce que partout où j’allais j’avais l’impression de ne pas rentrer dans le moule. J’étais mal dans ma peau : une fille jolie et pleine de qualités qui pourtant avait une confiance en elle équivalente à zéro.

En janvier 2014, j’ai commencé à faire de l’acné d’adulte. La panique toi chose ! La fille insécure qui se regardait sans cesse dans le miroir pour être certaine d’être toujours au top venait de frapper un mur; je n’étais pas parfaite et ça m’obsédait. La vérité, c’est que mon acné était à peine visible au début, mais dans ma tête, c’était la fin du monde. Je passais le plus clair de mon temps à craindre ma prochaine rage de boutons. J’me rappelle qu’à cette période de ma vie, j’étais incapable de sortir de chez moi sans maquillage. Pour être honnête, je ne m’aimais pas du tout autant en dedans qu’en dehors. J’avais constamment besoin d’approbation et d’attention extérieure parce que je peinais moi-même à m’en accorder. J’étais dévastée, anxieuse et surtout déprimée parce que je m’isolais de plus en plus de peur qu’on voit mon visage. J’en ai passé des journées à pleurer, à me demander pourquoi ça m’arrivait à moi. Antibiotiques, crèmes, facials, régimes alimentaires… Chaque fois qu’on me disait qu’un produit allait me guérir, je l’essayais, pour finalement voir que mon problème finissait par revenir. C’est simple, ma vie tournait autour de mon problème de peau, et j’avais en quelque sorte arrêté de vivre.

Puis tranquillement, j’ai réalisé des choses.

Premièrement, mon physique ne définit pas qui je suis comme personne. Deuxièmement, je vis pour me plaire à moi-même, pas pour plaire aux autres. Troisièmement, ce que l’on pense de soi a beaucoup d’impact sur ce qu’on est et ce qu’on devient. Là où je veux en venir c’est que mon acné est devenue un problème parce que je l’ai vu comme tel, alors que j’avais seulement quelque chose à comprendre de tout ça.

J’ai décidé d’être patiente, de prendre soin de mon visage et de ma santé, de laisser le temps faire les choses et de traverser tout ça dans le bonheur et l’amour. Je veux que vous sachiez que si vous souffrez d’acné comme moi, vous n’êtes pas seuls, et vous êtes magnifiques. Je veux aussi vous dire que cette maladie est un cadeau. Si au début je pensais que l’acné était juste là pour me faire du mal et me rendre malheureuse, il se trouve qu’elle a été ma plus grande leçon de vie. Elle m’a appris à voir la vraie beauté. Celle qui est invisible à l’œil nu, mais qu’on ressent jusque dans nos trippes : la beauté du cœur.

On dit souvent que c’est ce qui est à l’intérieur qui est important, mais très souvent on finit par l’oublier. Quand je me regardais dans le miroir avant, je voyais mes défauts, mes imperfections qui étaient toujours là. En me regardant dans le miroir maintenant, je ne vois pas seulement une jeune fille avec un problème de peau; je vois l’humour, la simplicité, la volonté, la gentillesse… Quand je regarde tout ce qui s’est passé dans les dernières années, je me rends compte que j’ai été très dure avec moi-même pour absolument rien. Je passais mon temps à m’analyser, à me trouver pas assez ci ou ça. Le jour où j’ai pris la décision d’accepter la personne que je regardais dans le miroir et que j’ai pris conscience que je ne pouvais pas être parfaite, les choses ont commencé à changer. À chaque jour, je fais le choix de me choisir, et je pense que c’est le plus beau cadeau qu’on peut s’offrir de façon quotidienne.

Oui ça m’arrive encore de pleurer, de trouver ma situation injuste et frustrante, et oui j’envie encore celles qui ont une peau de pêche avec des taches de rousseur, mais j’ai appris à m’aimer pour les bonnes raisons. Je suis loin de tout connaître de la vie, mais c’est de la façon la plus humble possible que j’espère vous encourager à vous aimer toujours davantage. Ce n’est pas toujours facile de s’accepter lorsqu’on est confronté au doute et à la peur, mais la lumière qui est en vous rayonne toujours plus que n’importe quel artifice.

Alors pour tous ceux qui passent par des moments difficiles en ce moment, je vous envoie tout l’amour et le courage dont vous avez besoin. Gardez la tête haute, et n’oubliez jamais que le monde a besoin de vous.

Élizabeth Rémillard


Cet article a été écrit par Elizabeth Rémillard.
À quelque part entre la « yoga girl » et la « fashionista », Elizabeth se sert de l’écriture pour faire parler son cœur. La mode, la musique et la cuisine sont pour elle des passions, tout comme la simplicité de la nature et le yoga. À la fois posée et pétillante, cette éternelle sensible utilise les mots pour explorer des sujets qui font réfléchir. Par le biais de ses textes, elle veut émouvoir et partager ses valeurs : la paix, l’acceptation de soi et l’amour.


Suivre:

8 Commentaires

  1. Bae
    29/09/2016 / 17 h 32 min

    Tu es mon idole! Saches Elie que peu importe où tu vas, tu ensoleilles le cœur des gens que tu croises. Tu es réellement un baume dans ma vie et j’aimerais que tu puisses te voir avec mes yeux. Tu représentes une inspiration pour moi, mais également tellement plus!

    Continue de rayonner et de transmettre une partie de toi à travers tes textes.
    Je t’aime,
    Ton amie de toujours xxxxxxxxxx

    • Elizabeth
      01/10/2016 / 9 h 48 min

      Ah mon amie de coeur, ma belle âme.
      Je t’aime tellement fort, et c’est un honneur d’être amie avec une personne aussi vraie que toi xxx
      Je t’aime

  2. 01/10/2016 / 5 h 00 min

    Je me retrouve dans ce que tu as écrit aujourd’hui ! ET ça fait du bien de lire des articles de ce type, on se sent moins seule 🙂
    Félicitations pour ton combat que tu as l’air de très bien mener, c’est important de s’accepter tel que l’on est, c’est ce qui nous fait avancer !

    • Elizabeth
      01/10/2016 / 9 h 47 min

      Je suis contente que tu te retrouves dans cet article Manon !
      Merci pour tes bons mots, et continue de briller xx

  3. Jolihibiscus
    01/10/2016 / 9 h 10 min

    J’ai beaucoup aimé lire ton article ! Nous avons le même « problème » : de l’acné d’adulte ! Je comprends donc parfaitement ce que tu as pu ressentir. Notre enveloppe humaine n’est pas une chose super importante au final, ce qui est important c’est de se développer intérieurement et de se rendre compte de nos qualités. Tu m’as l’air vraiment d’être une fille super ! 😀

    • Elizabeth
      01/10/2016 / 9 h 45 min

      Exactement chère Jolihibiscus 🙂 !
      La beauté du coeur est celle qui nous fait rayonner.
      Merci pour ton gentil commentaire xx

  4. 01/10/2016 / 11 h 24 min

    Comme je te comprend, je n’ai jamais eu de problème de peau mais j’ai toujours eu des problèmes pour accepter mon corps, toujours trop grosse, et comme toi je ne rentre pas dans le moule des gens, je suis fortement tatouée, percée, et je n’arrêterais ca pour rien au monde car c’est ce qui fait me sentir bien, moi-même, et qui m’aide à apprécier mon corps tel quel.
    Je sais que je suis une belle personne, et pas à cause de mon physique !
    J’ai toujours du mal à aimer mon reflet dans le miroir malgré tout, j’espère que ca s’arrangera avec le temps.

  5. Elizabeth
    01/10/2016 / 19 h 33 min

    Les différences font ce que nous sommes chère Emy 🙂
    Soit fière de ce que tu es, et continue de faire les choses que tu aimes malgré tout.
    Merci pour ton partage xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *